Alors que ma vidéo sur le vaccin est encore toute chaude, et après avoir lu un paquet de commentaires, je me suis dit que j’avais peut-être encore des choses à dire sur le sujet; pas de quoi en faire une vidéo, non plus, d’autant que ce que j’ai à dire ne relève pas nécessairement tant d’une réflexion scientifique que d’une réflexion personnelle. Du coup, et sans plus attendre, voici donc ces quelques machins en addendum. Et si vous n’avez pas encore vu la vidéo, je vous conseille bien sûr de commencer par la visionner (ainsi que celle de Julien Ménielle sur la chaîne Dans Ton Corps).

D’abord, le partenariat

Pas mal de gens n’ont pas bien compris ce que j’ai dit à propos du partenariat; suffisamment, en tout cas, pour que j’en vienne à me dire que je n’étais pas clair. Du coup, simplement pour clarifier :

  • la vidéo est parrainée, sponsorisée, soutenue — prenez le terme que vous voulez — par le Ministère des Solidarités et de la Santé. En français, ça veut dire qu’ils m’ont donné de l’argent pour que je fasse cette vidéo;
  • la vidéo n’est pas parrainée, sponsorisée, soutenue — pareil — par l’Institut Pasteur; simplement, les gens de l’Institut m’ont autorisé à tourner chez eux l’interview du Docteur Tangy qui, lui-même, y dirige une unité de recherche.

Est-ce qu’il n’aurait pas été plus opportun de faire une vidéo sur le sujet sans aucun soutien financier ? Peut-être que oui mais, de mon point de vue, j’ai écrit et réalisé la vidéo que j’avais envie d’écrire et de réaliser, sans aucune censure; évidemment, je doute du fait que le Ministère m’aurait payé pour faire une vidéo antivax mais, à titre perso, mon opinion sur le sujet est plutôt raccord avec la ligne de communication du Ministère. Du coup, et toujours de mon point de vue, la vidéo est la même, sauf que du coup j’ai pu gagner de l’argent (bouh, c’est mal, l’argent, beurk).

Le seul argument antivax que j’entends

Il y a plein d’arguments chez ceux qui sont résolument contre les vaccins, et beaucoup de ces arguments sont aussi vides que paradoxaux. Cela dit, il existe un argument qui pose problème, et c’est de celui-là que je souhaite parler un peu. Bon, ok, en réalité, il y a deux arguments, mais le premier peut vite être expédié, selon moi.

L’utilisation de l’aluminium

Ainsi que le professeur Romain Gherardi a pu, sinon démontrer définitivement, au moins soulever la question sérieusement, il existerait des cas très rares dans lesquels l’utilisation de l’aluminium comme adjuvant dans un vaccin pourrait avoir des conséquences sérieuses sur la personne vaccinée. A ce sujet, je dirai simplement que :

  • il faut plus d’études, déjà, pour savoir précisément dire quels sont les risques et pour qui (ces études sont en cours);
  • le professeur Gherardi lui-même, s’il souhaite évidemment qu’on remplace l’aluminium par des adjuvants plus sûrs, reste un pro-vaccin (y compris dans le cas des vaccins obligatoires);
  • le risque lié à l’aluminium semble d’une importance similaire aux autres types de risques liés aux vaccins (ou aux autres médicaments d’une manière générale).

Le cas où quelque chose de grave survient

Le vrai argument, selon moi, réside dans l’idée suivante : si je chope une maladie potentiellement mortelle, que je prends ensuite un traitement dont on me dit que dans un cas sur 10.000 il risque de me tuer avant ma maladie, et que je finis effectivement par mourir du fait du traitement, quelque part, j’étais en danger de mort, il a fallu prendre un risque mesuré, et ce risque n’était pas nul. C’est triste, mais cela arrive.

Dans le cas d’un vaccin, en revanche, on m’explique qu’il existe un risque non nul de conséquence potentiellement grave voire mortelle à ce que je me fasse vacciner; or, si je me fais vacciner et que je finis effectivement par mourir du fait du vaccin, c’est un fait qui aurait totalement pu être évité. En effet, je n’étais pas malade, je n’aurais pas dû mourir.

Voici en quelques mots le seul argument que je trouve réellement intéressant chez les antivax, d’autant plus avec des vaccins rendus obligatoires. Sauf que…

Sauf que…

Sauf que le risque n’est pas du tout de même nature. Attention, encore une fois, ce risque n’est pas nul. Mais il n’est pas de même nature. Par exemple, si vous chopez la rougeole sans être vacciné, normalement, vous devriez vous en tirer. Normalement. Mais dans 1 cas sur 1000, vous allez y rester.

Si, par ailleurs, vous vous faites vacciner contre la rougeole, le risque de conséquence grave est de l’ordre de 1 cas sur 100 millions. Soit 100.000 fois moins. Ajoutons à cela le fait que si vous êtes vacciné contre la rougeole, vous ne la transmettrez pas, et là on a la vision globale du truc dont il faut parler.

Etre antivax est un problème de riches

On ne va pas se mentir, et on va le dire clairement. Autant ma vidéo n’avait pas pour but de débunker ou d’attaquer les antivax, mais uniquement d’expliquer ce qu’était un vaccin, son fonctionnement chez un individu et dans un groupe humain — le but était uniquement informatif — autant, ici, je peux quand même parler de ce point là parce qu’il me semble essentiel : être antivax, au XXIe siècle, en France — ou dans les pays développés, pour le dire de façon shématique — est un problème de riches.

En effet, nous avons la chance de vivre dans une partie du monde dans laquelle on ne meurt plus — ou presque plus — de la rage, de la rougeole, de la polio, du tétanos, de l’hépatite, de la méningite, des oreillons, de la rubéole, etc. Et ce pour une seule et unique raison : non, ce n’est pas parce qu’on se lave les mains; non, ce n’est pas parce qu’on ne chie plus par les fenêtres; c’est parce qu’on a été suffisamment vacciné contre ces saloperies. Je renvoie les dubitatifs à cette vidéo de Defakator un peu dure à regarder par moments, mais dont les arguments sont limpides et dont les sources sont présentes en description.

Il ne faut pas oublier qu’une des raisons pour lesquelles on s’intéresse beaucoup, aujourd’hui, à des maladies comme Alzheimer, les cancers, etc. est qu’on vit désormais suffisamment longtemps et en bonne santé pour pouvoir développer ces maladies à l’échelle des populations toute entières. Lorsque la polio ou la rougeole font encore des ravages dans certaines régions du monde, les populations locales aimeraient sans doute bien avoir eu accès aux vaccins qu’on nous prescrit.

Refuser l’obligation du vaccin aussi

Oui, qu’on se le dise, refuser l’obligation du vaccin est également un problème de riches, et à double titre; d’abord, comme évoqué précédemment, on peut croire que les maladies que ces vaccins cherchent à éradiquer n’existent plus et que, par conséquent, il n’est pas nécessaire d’en être vacciné; mais ensuite, on peut également se dire « ben voilà, moi, j’ai pas été vacciné et, oh, comme par hasard, je ne suis jamais tombé malade », ce qui est une façon bien ingrate de dire aux autres « merci à vous tous d’avoir été là pour me protéger contre ces maladies, vos immunités m’ont couvert ».

Il n’y a rien de choquant à ce que certaines choses soient obligatoires dans un pays moderne; par exemple, quand vous habitez dans une maison, vous avez l’obligation d’être assuré; les enfants qui vont à l’école doivent également être assurés, au moins contre le risque aux tiers; quand vous empruntez de l’argent à une banque, expliquez à celle-ci que vous refusez que le prêt soit assuré parce que vous rejetez les obligations. Pour posséder une voiture, pareil, il faut être assuré; pour pouvoir la conduire — car, oui, vous pouvez posséder une voiture, mais ne pas avoir le permis, parce que YOLO — il vous faut un permis de conduire. Pour que le chirurgien qui vous opère de l’appendicite puisse exercer, il doit avoir son diplôme et travailler dans un environnement dont l’hygiène est garantie, l’anesthésiste aussi — et il doit être assuré également, ce qui lui coûte une blinde, je suis sûr qu’il aimerait s’en passer, de ça — etc.

Alors pour quelle raison l’obligation de vaccin pose-t-elle problème ? Parce que les gens, lorsqu’ils ne sont pas suffisamment informés, rejettent l’idée qu’on leur inocule quelque chose de potentiellement risqué pour les protéger d’un risque éventuel auquel ils ne seront peut-être jamais confrontés. Comme je l’ai déjà dit, j’entends l’argument.

Mais nous vivons en communauté, et il est indispensable de nous protéger les uns les autres. C’est comme ça que ça fonctionne.

Pour finir, je préfère être clair dès maintenant, je me réserve le droit de désactiver les commentaires si ça part en couille. Je suis totalement ok pour qu’on s’oppose des arguments, pas des insultes. Mon blog n’est pas une démocratie.

la bise,

b.

15 comments

  • Merci pour ces explications.
    Mais une question dans la façon de faire l’épisode , pourquoi il est si peu illustré, je trouve que ça aurait pu rendre le propos plus claire de mettre des schémas sur la façon d’agir du vaccin que se soit au niveau des cellules ou dans un population.
    Merci d’avoir lu

    • C’est un peu ce que je m’étais dit en voyant la vidéo, en plus ajouter des illustrations aurait été très pratique pour les instits qui voudraient utiliser cette vidéo pour leurs élèves

  • Bonjour Bruce
    Ta vidéo m’avais un peu laissé sur ma faim, pas cet article. Je comprend le besoin d’expliquer et réexpliquer la raison d’être des vaccins ainsi que leur utilité. Mais j’ai l’impression d’avoir lu et entendu tellement de fois ces explications que je me suis demandé si les exposer une fois de plus était nécessaire. Evidemment, étant moi-même persuadé de l’utilité des vaccins, je ne suis peut être pas objectif.
    Par contre, j’aime beaucoup ton argument du « problème de riches ». Ça n’est pas très politiquement correct mais que çà peut être vrai !

    Du coup, merci.
    Bonnes fêtes de noël.

  • Merci pour ses complements, dans les commentaires Youtube il y a beaucoup de personnes anti-vax qui t’ont reproche le partenariat, alors qu’il n’y a rien de choquant, les explications étaient claires et censée. Contrairement aux arguments anti-vaccins qui tiennent souvent plus de l’ignorance et de la théorie du complot, n’apportant aucun argument réel sur la dangerosité réelle des vaccins.

    ps : tu me prete ta poupée anti-hyene est-ce qu’elle fonctionne sur les fonctionnaires des impots ?

  • Bonjour,
    Je préfère mettre un message ici que sous ta vidéo où il se perdra dans le flood inutile.
    Tout d’abord très bonne vidéo, les arguments sont ceux qu’on retrouve partout et ceci est normal.
    Cependant, en écoutant son sommaire je m’attendais à des représentations statistiques où l’on voit l’évolution d’une maladie(ect..) avant/après la mise en service du vaccin.
    Cela permettrait d’appuyer plus les arguments donnés pour les personnes toujours sceptiques.
    Merci pour les vidéos ! Toujours un plaisir de regarder même sur des sujets connus

  • Bonjour Bruce,
    Juste pour information, il est vrai que le vaccin ne donne pas l’autisme, mais cependant, il peut favoriser l’activation de l’autisme.
    Je m’explique, avant mes 8-10 ans je vivais une vie tranquille jusqu’à ce que l’autisme ce déclenche chez moi (version Asperger + TDA sans H). Le psychiatre qui me suit et qui est spécialisé dans l’autisme et les maladies infectieuses (type maladie de lyme) m’a expliqué Plusieurs choses et notamment les vaccins en font partie. Il m’a notamment expliquer que des gènes peuvent être présent mais non activé. C’est notamment le cas de l’austimse ou des gens ont les gênes de l’autisme mais ils ne sont pas activé. Il existe des médecins/chercheurs qui font des recherches car il existe des corrélations entre la présence de certains métaux lourd diffuser via les médicaments, la bouffe ou encore les vaccins (même si les labo font en sorte d’essayer ne plus en mettre) lors du développement de l’embryon chez la femme ou lors de l’enfance et l’activation des gènes de l’autisme.
    Il n’y a pas de preuve/conclusions mais juste des corrélation qui sont étudié par certains médecin et chercheur afin d’émettre des hypothèses et essayer d’en arriver à des conclusions. Après comme il me l’a souligné, le vaccin ne donne pas l’autisme mais si le « terrain » est favorable à l’autisme, la présence de métaux lourd aurait, pour certaines personnes car ce n’est pas systématique, tendance à « activer » l’autisme.
    Voila c’était juste pour information.
    Continue comme ça, je trouve que de faire intervenir justement des spécialiste dans tes vidéos sur certains sujet comme celui la permet d’appuyer tes dires surtout quand le spécialiste en question utilise des métaphores simple et compréhensible de tous. Après les gens pensent ce qu’ils veulent.

  • Salut ! Merci pour ce complément d’informations. J’avoue avoir été relativement déçu de cette vidéo, qui a certes un but avant tout informatif (il faut savoir comment fonctionne un vaccin) mais la position que tu prends directement et surtout quasiment tout au long de ton intervention m’a pas mal dérangé. Ce petit billet explique mieux cette position, merci pour ça.

    L’obligation de la vaccination restera sujet à débat, avec un argument aussi qui est le consentement du patient (je me permets de dire patient car pour moi le vaccin est un acte médical), article L.1111-4 si je dis pas de conneries. Passer outre cette loi, aussi important la vaccination de masse est elle, est dérangeant, quelque chose doit être fait là-dessus (question de principe certes mais pour moi obligatoire pour rester carré).

    Tu évoques aussi la notion de « Et si ça se passe mal ». Dans ce cas là, il y aussi un point qui me gène : lors d’une mauvaise réaction à la vaccination qui implique des soins (physique ou psychologique, j’inclus tout), qui est responsable ? le médecin, l’Etat, le labo ? Honnêtement j’en ai pas la moindre idée, et je ne serais pas étonné que ce soit aucun des 3.

    Je trouve ça d’autant plus paradoxal c’est que dans l’acte de prévention de la vaccination, aucune précaution n’est prise pour palier à ce genre de cas soit particuliers, soit exceptionnels.

    Je ne me considère pas comme antivax remettant en question l’efficacité de la vaccination de masse, c’est un fait, mais peut-on trouver quelque part l’évolution des formules notamment au niveau des adjuvants ? Sont-ils suivis par un organisme indépendant qui pourrait nous rassurer sur ça ?

    Je suis conscient que les risques restent très minimes, mais honnêtement quand j’ai fait vacciner ma fille en sachant ça, j’étais pas du tout serein quand à la réaction qu’elle pouvait faire, j’ai pas mal flippé pendant les mois qui suivaient. Et je vais être d’autant plus honnête : si elle est vaccinée, c’est uniquement pour pouvoir aller à l’école.

    Merci encore pour ça, sache que beaucoup de personnes de mon entourage et moi-même te suivent et adorent ce que tu fais, et on a énormément de respect pour ça, ça doit représenter un travail monstrueux.

    La bise aussi du coup !

  • Salut Bruce,

    Les anti- ou vaccino-sceptiques sont effectivement en plein dans une problématique de riches. De mon temps (jeune dans les années 80), ce genre de position était l’apanage de quatre scientistes chrétiens et apparentés jéhovistes avec un pote alterno-retour à la nature … alors qu’elle cristallise aujourd’hui toute la prise de conscience de la population de ce qu’implique nos sociétés modernes (en bien ou en mal).

    Il faut donc continuer d’entendre les doutes et essayer autant que possible de remonter au cœur de la défiance pour permettre aux véhéments d’exprimer ce qui les chiffonne vraiment …

    Un médium social n’est probablement pas un lieu de débat ; c’est avant tout un moyen d’exposition. Charge ensuite à chacun de renvoyer vers ces expositions pertinentes dans les lieux de débats réels.

    Merci pour ta contribution au sujet.
    Si tu me permets de rajouter aux vidéastes déjà cités, la double vidéo d’Aclépios et d’Un Peu Pointu (avec le featuring de la mort de PrimumNonNocere :D) de l’année dernière étaient déjà une super approche:
    https://www.youtube.com/watch?v=YBKxH0oPKEw&t=607s
    https://www.youtube.com/watch?v=msnP5I3n3HE&t=1s

    Bref, re-merci. 😉

  • Bonjour,

    Je suis de votre avis sur la vaccination à 2 exeptions :
    1) Je suis contre la décision du Gvt d’avoir obilgé l’hexavalent au lieu d’obliger les fabriquants à reproduire du tetravalent
    2)Je trouve dommage le discours tout pour ou tout contre sans distinction du vaccin. tout le monde est ok sur l’efficacité du vaccin anti polio, en revanche celui contre te tétanos ? l’hepatite ?
    Le meme discours est tenu pour des maladies contagieuses et des non contagieuses…
    Bref cela manque d’objectivité

    En tout cas merci pour ce que vous faites 😉

  • Juste un petit pinaillage mathématique (qui ne remet pas en cause la pertinence de l’article), sur le « sauf que » :
    « Par exemple, si vous chopez la rougeole sans être vacciné, (…) dans 1 cas sur 1000, vous allez y rester. Si, par ailleurs, vous vous faites vacciner contre la rougeole, le risque de conséquence grave est de l’ordre de 1 cas sur 100 millions. Soit 100.000 fois moins. »
    Pour comparer ces deux ordres de grandeur de manière pertinente, il ne serait pas judicieux de pondérer la probabilité de mourir de la rougeole par la probabilité de la choper (qui doit elle même dépendre de la couverture vaccinale, histoire de pas simplifier le calcul) ? Du coup, le ratio ne serait plus tout à fait le même.

  • Tu as raison mais effectivement maintenant qu’on vit plus longtemps c’est une autres série de maladies que l’on « découvre » que nos ancêtres n’avaient pas le temps de connaître, ils étaient morts « trop tôt » Mais nous ne sommes pas fait pour vivre sans fin. Chaque espèce à ses « regulareurs » Il faut accepter que pour nous ce soit pareil. La Terre n’est pas extensible, alors autant que se soit les plus résistants « naturellement » et restent. Et si on doit disparaître c’est le cycle ou aura été n’y les 1er ni les derniers . Mais ceux qui refusent le vaccin doivent aussi les soins si malade et la mise en quarantaine pour protéger les autres. C’était une vidéo très claire et où ai le mal à gagner de l’argent qd on ne se fourvoie pas.

  • Tu as raison mais effectivement maintenant qu’on vit plus longtemps c’est une autres série de maladies que l’on « découvre » que nos ancêtres n’avaient pas le temps de connaître, ils étaient morts « trop tôt » Mais nous ne sommes pas fait pour vivre sans fin. Chaque espèce à ses « regulareurs » Il faut accepter que pour nous ce soit pareil. La Terre n’est pas extensible, alors autant que se soit les plus résistants « naturellement » et restent. Et si on doit disparaître c’est le cycle ou aura été n’y les 1er ni les derniers . Mais ceux qui refusent le vaccin doivent aussi les soins si malade et la mise en quarantaine pour protéger les autres. C’était une vidéo très claire et où ai le mal à gagner de l’argent qd on ne se fourvoie pas.